Concerts de Tame Impala

Cet artiste n'a aucun concert programmé.

Soyez le premier à être averti
des prochains concerts de Tame Impala

Dernière News :
28-05-19 - La scène indé-rock en concert de Barcelone à Paris en passant par Nîmes : Fat White Family, Tame Impala, Shellac, etc.

Comme chaque année à cette période, la scène indé-rock internationale occupe les scènes européennes. Programmés dans plusieurs festivals comme le Primavera Sound à Barcelone, This Is Not A Love Song à Nîmes, Nuits Sonores à Lyon ou le We Love Green à Paris, plusieurs groupes en profiteront pour donner des concerts par-ci par-là, en chemin entre deux festivals. De quoi faire le plein de rock ces prochains jours ! Revue d'effectifs.


Fat white Family
Perdus dans les limbes de l'alcool et de la drogue, les londoniens se sont refait une santé et ont publié contre toute attente "Serfs Up", un excellent troisième opus qui confirme leur statut de groupe majeur de la scène rock anglaise. Moins pessimistes et moins chaotiques (mais toujours aussi punk), leurs nouveaux titres vous feront danser le 30/05 à Nîmes, le 31/05 à Strabourg, le 13/06 à Paris et le 14/06 à Reims.
+ d'infos & réserver



James Blake

De retour en 2019 avec un nouvel album (Assume Form avec des featuring de André 3000, Travis Scott ou encore Rosalia), l'anglais confirme qu'il est un des artistes les plus importants de sa génération, à la fois avant-gardiste et accessible à tous. Une musique qui puise dans les codes de la bass music anglaise dans des ambiances down tempo. James Blake sera en concert le 29/05 à Lyon, le 31/05 à Nîmes, le 1/06 à Barcelone. L'anglais sera également en concert à Paris l'Olympia le 29/10.
+ d'infos et réserver

Tame Impala
Eux aussi, viennent d'Australie et on attend d'eux avec impatience leur nouvel album quatre ans après l'excellent "Current". C'est donc ce printemps que l'on goûtera en live leur nouveaux titres. On a d'ailleurs eu un avant-goût avec leur single Patience récemment paru, toujours dans une veine psyché pop. Tame Impala sera le 31/05 à Barcelone, le 2/06 à Paris et le 15/08 à St Malô à l'affiche de la Route du rock.
+ d'infos et réserver



Courtney Barnett

Découverte en 2015, l'australienne a confirmé avec son second album "Tell Me How You Really Feel" (mai 2018) qu'elle est une des icônes de la nouvelle génération rock. Il faut la voir en concert, engagéé dans sa musique comme dans ses textes. Du rock fièvreux à vivre le 28/05 à Biarritz, le 30/05 à Barcelone, le 31/05 à Nîmes, le 2/06 à Paris.
+ d'infos et réserver

Aldous Harding
Après deux albums, la néo-zélandaise se révéle à un plus large public avec "Designer" (avril 2019) produit par John Parish. Une folk-pop intemporelle chantée avec une voix céleste qui se goûte quelque soit la saison donc ce printemps puisqu'elle sera en concert le 28/05 à Nantes, le 29/05 à Bordeaux et le 30/05 à Nîmes. A noter qu'elle sera de retour en France en novembre prochain avec des concerts prévus à Paris et Strasbourg.
+ d'infos et réserver



Shellac

Formé à Chicago en 1992, ce trio est toujours emmené par le guitariste et ingénieur du son Steve Albini, un des personnages les plus importants du rock indé de ces trois dernières décennies. L'occasion de réentendre leur rock minimaliste le 28/05 à Besançon, le 29/05 à Feyzin, le 30/05 à Nîmes, le 1/06 à Barcelone, le 3/06 à Bègles, le 4/06 à Angers et le 5/06 à Paris.
+ d'infos et réserver


Actualité de Tame Impala

FOCUS 28-05-19

La scène indé-rock en concert de Barcelone à Paris en passant par Nîmes : Fat White Family, Tame Impala, Shellac, etc.

Comme chaque année à cette période, la scène indé-rock internationale occupe les scènes...

FESTIVAL 21-12-18

We Love Green dévoile les premiers noms de son édition 2019 !

Toujours plus d'amour au Bois de Vincennes pour l'édition 2019 de l'excellent We Love Green. Le festival francilien qui a su trouver son...

SELECTION 02-07-16

SELECTION / Dix artistes (pas comme les autres) à voir en concert dans les festivals ce week-end : PJ Harvey, Tame Impala, Beck, Keren Ann, MHD, Robert Plant, etc.

Au coeur de la pleine saison des festivals, les événements se succèdent à travers l'hexagone et ne se ressemblent pas...

LIVE REPORT 02-02-16

LIVE REPORT / Revivez le concert de Tame Impala au Zénith de Paris !

Après le fameux syllogisme « Socrate est un chat. » de Ionesco, on va essayer de vous démontrer « Dieu s'appelle...

RESERVER 31-08-15

RESERVER / Le trio rock-psyché Tame Impala présentera "Currents" au Zénith de Paris

A l'affiche de Rock en Seine le week-end dernier, le combo psyché-rock Tame Impala sera de retour à Paris début 2016 pour...

ALBUM 10-01-15

ALBUMS / Madonna, Adèle, Radiohead... Les sorties internationales les plus attendues de 2015 !

A chaque nouvelle année son lot de rumeurs et d'attentes, en particulier dans le paysage de la musique et des sorties d'album. 2015 ne...

SELECTION 14-08-13

Sélection concerts du jour : Major Lazer, Festival Musicalarue...

Le concert du jour, c'est celui de Major Lazer à l'affiche des Plages Electroniques à Cannes. Projet musical mené...

Liste des albums de Tame Impala

Currents

"Currents"

07/2015 - Caroline
Rédiger un avis
Lonerism

"Lonerism"

10/2012 -
Rédiger un avis
Innerspeaker

"Innerspeaker"

10/2010 - Edel
Rédiger un avis

Avis sur Tame Impala


Pauline J.
15 critiques
Avis écrit le 02 Février 2016

Après le fameux syllogisme « Socrate est un chat. » de Ionesco, on va essayer de vous démontrer « Dieu s’appelle Kevin Parker. » entendu à la fin du concert.
On était ce dimanche au concert très attendu de Tame Impala au Zénith : on vous raconte.

Depuis des mois, vous étiez beaucoup à affronter le même mot à tous les points de vente : « sold out ». Mais comment expliquer la déferlante Tame Impala ?

Le groupe australien dont le succès ne cesse d’accroître depuis 2009 doit en grande partie son essor à Kevin Parker, l’ermite prodige du groupe.
Pour Currents, leur dernier album sorti en juillet 2015, Parker s’est isolé un long moment à Perth pour composer seul avant d’enregistrer avec les autres membres du groupe. Un travail sur plus de deux ans qui se ressent dès la première écoute.

C’est après le warm-up sympathique (que les connaisseurs qualifieront de décevant) du groupe « électro-pop » australien, Jagwar Ma, que l’invitation au voyage a vraiment commencé. Avec « Let it Happen », tube néo-psyché de Currents. À noter que la scénographie psychédélique du groupe mériterait bien plus que quelques lignes dans ce live report. C’est la raison pour laquelle nous nous contenterons de dire qu’au-delà de la simple toile de fond, les projections kaléidoscopiques qui rythmaient le concert substituaient les lunettes 3D des salles obscures pour transformer ce qui aurait pu être un simple « très bon concert de rock » en un spectacle total et psychédélique, chaud et lumineux.

Si les fans de la première heure attendaient peut-être plus de morceaux issus de leurs premiers albums, ils ont du se contenter de « Mind Mischief », « Why Won’t They Talk To Me ? » composée à Paris quelques années auparavant, « It’s Not Meant To Be », et l’excellent « Elephant » tous joués en début de concert. En effet, ce sont les morceaux pop-psycho de Currents qui ont le plus résonné au Zénith dimanche soir.

L’accueil réservé aux australiens était à la hauteur de leur prestation scénique. Les cœurs se soulèvent sous la batterie de Julien Barbagallo, puis véritable messe musicale livrée pour « Eventually »… C’est tout de confettis vêtus que l’on poursuit le voyage : « The Moment », « Yes I’m Changing », suivi de l’ultra-groovy « The Less I Know The Better ». On profite d’un interlude magique sur « Oscilly » avec une expérience visuelle d’un autre monde pendant quelques minutes puis de « ‘Cause I’m A Man » tout en douceur. La voix de Parker ne cesse de nous surprendre mais il nous quitte déjà après un flasback sur « Apocalypse Dreams » de leur album Lonerism sorti en 2012. L’euphorie de certains se mélange aux légers moments de flottement des autres, toujours sous hypnose.

« It’s too much for my heart. » nous confie Parker avant d’enchaîner avec un classique : « Feels Like We Only Go Backwards ». Repris par le public éclectique et électrique qui chauffe la salle de la Villette. Grand moment, comme promis.
Pour leur dernier titre, c’est presque une première sur scène : « New Person, Same Old Mistakes », récemment repris par Rihanna (ndlr : sur son album ANTI, sorti le 28 janvier dernier) et seulement joué deux fois en live, que l’on se quitte. On se dirige lentement vers la sortie, en rêveurs, guidés par les allées tracées dans le tapis de confettis qui recouvre le sol du Zénith, des couleurs plein nos yeux kaléidoscopiques. Vous l’aurez donc compris : « Dieu s’appelle Kevin Parker. »

Pauline JABES.

Ils peuvent aussi vous intéresser

GREEN DAY
1 CONCERT À VENIR
METRONOMY
10 CONCERTS À VENIR
STING
8 CONCERTS À VENIR