MUSILAC

MUSILAC

Bientôt les dates de la prochaine édition

Bientôt les dates de la prochaine édition
à Aix Les Bains (73)
Blablacar
Covoiturage
Hébergement
Hébergement
09/09/2019

INTERVIEW / A la rencontre de Franz Ferdinand lors de leur passage au festival Musilac

 

Peut-être ont-ils le record de passages à Musilac, et ils sont encore là. Annulés l'an dernier à cause du mauvais temps, les Franz Ferdinand reviennent avec tout leur humour et leur rock prenant faire danser les festivaliers à Aix les Bains, juste après le show de Christine and the Queens. Retour sur notre rencontre avec Alex Kapranos accompagné de sa bande, quasiment les pieds dans Le lac du Bourget.

 

C'est un plaisir de vous avoir de nouveau à Musilac, sept ans après votre premier passage !
Ce n'était pas la première fois qu'on y a joué, il y a eu 2008, 2004 aussi, ou peut être 2005. Je ne sais plus, mais plusieurs fois, oui ! Nous étions aussi là l'an dernier mais la météo en a décidé autrement. Nous sommes venus plusieurs fois et avons passé du temps à Aix les Bains. On se sent vraiment comme à la maison désormais. C'est très familier, et le public est toujours très agréable.

C'est vraiment dommage de ne pas avoir pu jouer l'an dernier. Vous aviez juste gagné la Coupe du Monde. Et combien de fois tu as la chance de jouer dans un pays qui la gagne le même jour ? Et après ça on annule, t'es genre "What ??". Mais ce soir, tout va être parfait. Peut être même que vous gagnerez encore la coupe (rires).

 

Du coup, aujourd'hui le public sera là rien que pour vous et ne seront pas entre les concerts et le match.
Tu veux dire que l'an dernier il y avait honnêtement des gens plus intéressés par la Coupe du Monde que par le concert de Franz Ferdinand ? (rires) Ce mec est fou !

 

 

 

Quelle est la relation que vous avez avec le festival Musilac ?
On adore ce festival. On est toujours très bien accueillis. On adore le public, c'est une super audience, et quel beau lieu ! Quand tu joues dans beaucoup de festivals dans le monde, tu vois que les backstages ne sont pas toujours un bel endroit. Parfois, c'est juste un parking à côté de la scène. Ici, tu as ce magnifique lieu, tu sais que tu vas faire un bon concert, et en plus, t'as de la bonne nourriture ! Et aussi, l'équipe de ce festival est vraiment cool.

 

Comment le travail de Franz Ferdinand a changé pendant la création de Always Ascending ?
Nous avons écrit et préparé tout le travail, puis nous avons été en studio pour l'enregistrer de manière plutôt rapide. Nous n'avions pas fait ça depuis un bon moment, c'était d'ailleurs assez différent de ce que nous avions fait pour les 3ème et 4ème albums. Je pense que ça a été la manière la plus productive pour nous de travailler, donc ça a été vraiment cool de revenir à ça.

 

Vous avez une énergie autant sur scène que dans vos albums, comme une signature. Comment défendez-vous ça ?
C'est la partie difficile. C'est comme avoir toute l'excitation d'une performance de vie dans un enregistrement. Dans l'enregistrement, Philippe a fait énormément pour cela, c'est une force de la nature. C'était vraiment un ami très proche. Nous l'adorions. Il a rendu le studio vraiment fun, et était vraiment généreux, chaleureux. C'était le mec le plus cool en studio. Je pense que chaque artiste avec qui il a travaillé pense cela. Quand tu parles avec Phoenix, Cat Power, qui ont travaillé avec, tu vois qu'ils ont tous la même énergie qu'ils maintiennent. Ça a vraiment été une chance de pouvoir travailler avec.

 

 

Comment réussissez vous à inclure les musiques de votre nouvel album au show pour réussir à garder cette bonne énergie ?
Quand on prépare la setlist pour un festival, c'est vraiment différent d'une salle de concert. Pour certains shows, on joue Slow, don't kill me slow, Academy Award, ou Brief Encounters. On ne les mettrait pas dans un show de festival car nous pourrions un peu perdre le public. Tout le monde n'est pas un super fan, et les gens vont connaitre les chansons qui passent à la radio. En festival, nous préférons des chansons comme Always Ascending que le public pourrait connaitre. Je ne jouerai pas, dans le second album, Fade Together par exemple. C'est une super chanson mais nous perdrions l'audience.

 

Pendant votre show, vous accueillez Mike Evans. Comment l'avez-vous rencontré ?
On le connait depuis plusieurs années. Il a joué dans un groupe appelé Citizens ! avec qui nous avons déjà fait des dates. C'est un excellent batteur, et à ce point je pense qu'il fait partie de Franz Ferdinand, il a déjà fait son baptême du feu (rires) !

 

Propos recueillis par Sébastien Martinez le 12 juillet 2019.